Hospitalisé depuis près de deux mois, Alain Delon doit faire face à une autre difficulté : les tensions entre ses enfants !

La santé d’Alain Delon suscite l’inquiétude depuis plusieurs semaines : son fils Anthony Delon a confirmé que la star de 83 ans avait fait un accident cardio-vasculaire et une « légère » hémorragie cérébrale et qu’il se reposait « tranquillement » dans une clinique suisse.

Pas comme Johnny

Et si les dernières nouvelles sont rassurantes, tout est prévu pour le jour où il partira. Alain Delon a en effet pris ses dispositions. Déjà, d’hommage national, il n’y aura pas. Il refuse l’hommage national et tout le tralala. « On m’enterre comme tout le monde, mais surtout pas comme ces personnes (Johnny et Charles Aznavour). »

Comme tout le monde ? Pas vraiment non plus. Alain Delon a un plan : emmener dans sa tombe son dernier chien. Il rejoindra, dans une chapelle qu’il a fait construire dans sa propriété de Douchy, la cinquantaine de chiens qui l’ont accompagné au cours de sa vie. L’ultime image d’un homme seul.

Pas si seul pourtant, à entendre son fils aîné Anthony qui postait sur les réseaux sociaux fin juillet, et alors sans raison apparente, une photo de lui enfant souriant à son père. « Toute la famille s’est relayée à son chevet, mon frère, ma sœur et ma mère Nathalie ». La famille Delon se ressouderait-elle au moment où le patriarche est au plus mal ?

Une famille déchirée ?

Les uns aimeraient voir les trois enfants légitimes entrer en guerre. Une ambiance glaciale aurait ainsi régné entre Anouchka, Anthony et Alain-Fabien dans les couloirs de l’hôpital. Mais ce qu’on retient, c’est qu’ils étaient quand même là tous les trois pour leur père, même si pas ensemble. Malgré le portrait glacial de son père dressé par le cadet dans l’auto-fiction qu’il a récemment publiée. Même Anthony, élevé à la dure par un père qui le poursuivra même en justice pour une histoire d’utilisation de leur nom de famille.

Et puis, il y a Anouchka. Elle, c’est la fille chérie. Alain Delon, quitte à faire de la peine à ses deux fils, ne l’a jamais caché. « J’ai une fille qui est l’amour de ma vie, peut-être même un peu trop par rapport aux autres. Je l’ai aidée, comme je n’ai pas assez aidé les autres ». Et c’est Anouchka qui sera son exécutrice testamentaire. « Elle le sait. Ce sera elle et personne d’autre ». À la jeune comédienne d’accomplir cette lourde tâche. C’est décidé, « si je ne le faisais pas, ce serait un déchirement, une guerre entre eux, j’en suis sûr », craignait Delon. Donc, « tout sera réglé avant ma mort. Que ça plaise ou pas. Je ne voudrais pas que mes enfants se déchirent comme les Hallyday ».

Et pourtant, selon les informations de Voici, la guerre semble bel et bien déclarée entre les enfants d’Alain Delon : « Le 21 mai dernier, la comédienne de 29 ans était d’ailleurs la seule de ses enfants à être invitée à Cannes pour lui remettre une Palme d’or d’honneur lors du Festival. Même pas conviés à venir trinquer en coulisses, Anthony et Alain-Fabien s’étaient sentis humiliés. Depuis, entre eux et leur sœur, la rivalité s’accroît, et les désaccords se multiplient », raconte le magazine.

Et selon un proche de la famille, « à l’hôpital, malgré l’importance de la situation, le climat entre Anouchka et ses frères était absolument glacial. Ils ne communiquaient quasiment pas ».

Le transfert en Suisse le 31 juillet a également été à la base d’un désaccord : « Vivant tous deux à Paris, Anthony et Alain-Fabien y étaient farouchement opposés », raconte Voici. Il aurait fallu plusieurs jours de transaction, et c’est finalement Anouchka, qui réside en Suisse, qui a eu le dernier mot. Bref, ambiance…

Loading…

Source / Sud info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.