Cela faisait depuis ses 3 ans que Ravindran se plaignait de douleurs au niveau de la machoire, mais ce n’est qu’à l’âge de 7 ans que les dentistes ont compris l’origine de ce mal, avec une opération d’urgence à la clé. Le petit garçon indien avait en fait 526 dents incrustées dans sa machoire. Elles ont désormais toutes été retirées.

Rajakumari, 33 ans et son époux Parbhu, 40 ans, ne s’attendaient certainement pas à ça. On peut parfois penser à de l’exagération quand un enfant se plaint, mais les demandes répétées de Ravindran semblaient sincères. Et pour cause, le petit garçon, qui se disait victime depuis ses 3 ans d’une douleur à la machoire, avait 526 dents incrustées dans celle-ci.

Lorsque les dentistes ont fait cette découverte, ils ont estimé qu’une opération d’urgence était nécessaire. Si les parents ont immédiatement accepté, cela a été plus difficile pour Ravindran de s’y résoudre, tant les scalpels et autres engins « de torture » des dentistes effrayaient le garçon.

Une fameuse dette pour la petite souris

C’est plus tôt durant ce mois de juillet que l’opération a eu lieu, pour plus de cinq heures. Après ce travail de titan, les chirurgiens ont réussi à extraire une masse sanguinolante et calcifiée du côté droit de la machoire, explique le « Times of India ». Celle-ci contenait un totale ahurissant de 526 dents. Encore en convalescence, Ravindran est apparu ce mercredi devant les médias indiens, le sourire aux lèvres, affirmant « ne pas ressentir de douleur ».

Les médecins ont affirmé ne pas avoir d’explication quant à cette excroissance, mais ont observé avec fascination cette opération: « Les dents étaient toutes de tailles différentes », explique le Dr Prathibha Ramani. « Même la plus petite avait une racine, un couronne et de l’émail, comme n’importe quelle dent. » Désormais, le petit garçon a enfin le bon nombre de dents et a été opéré gratuitement. La petite souris aurait toutefois mis la clé sous le paillasson à cause de ce client particulièrement onéreux…

Loading…

Source/ New York post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.