Un riverain, excédé par le coassement de batraciens, a déposé plusieurs mains courantes au commissariat de police d’Arras, dans le Pas-de-Calais

Ils s’appellent Léon et Joséphine. Ce couple de grenouilles, installé chez des particuliers à Arras, dans le Pas-de-Calais, provoque, depuis plusieurs semaines, la colère d’un voisin qui ne supporte pas leurs coassements. Au point d’être allé se plaindre au commissariat de police, raconte France 3.

L’affaire batracienne a commencé en juin. Un couple d’Arrageois a eu la bonne surprise de voir s’installer deux grenouilles dans une petite mare aménagée au fond du jardin. En effet, les grenouilles sont assez efficaces pour se débarrasser des moustiques.

Plusieurs mains courantes déposées

Problème, le mois de juin est aussi la période des amours et l’animal n’est pas réputé être discret quand il souhaite se reproduire. Résultat : plusieurs mains courantes déposées par un riverain pour tapage nocturne. Le couple qui héberge les batraciens a donc reçu la visite de la police à deux reprises en un mois.

La solution ? « Les policiers nous ont demandé de rentrer les grenouilles dans le garage chaque soir, assure le couple à France 3. Qu’ils essaient un petit peu de les attraper, je ne vais passer trois heures tous les soirs avec une épuisette pour essayer de les avoir ! » L’affaire ira-t-elle jusqu’au procès ?

Loading…

Source/ 20 Minutes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.