Forte chaleur : cela va-t-il durer ?

Le temps durant ce printemps 2019 nous en fait voir de toutes les couleurs. Des températures fraîches à l’épisode caniculaire, il n’y a qu’un pas. A quatre jours du début de l’été, un pic de chaleur est attendu en France, avec une remontée d’air chaud liée à la présence d’une dépression au large de la Galice.

L’Aquitaine battra un record avec des pointes à 35°C sous abri possibles entre la Gironde, les Landes et l’intérieur du Pays Basque. On relèvera également 30 à Paris, 29 à Strasbourg ou encore 28 à Rennes.

Il fera en outre 31°C à Tours et Nîmes, 32°C à Bourges, Lyon, Angoulême et Clermont-Ferrand, 33°C à Limoges, 34°C à Toulouse ou encore 35°C à Agen et Montauban.

Mais la canicule ne va pas durer cette semaine, puisque la situation devrait revenir à la normale dès jeudi 20 juin. Ces températures élevées vont générer des orages, dès mercredi, mais aussi un pic de pollution. 

Ces fameux orages éclateront dès mardi après-midi de la Bretagne à la Normandie, en passant par le nord des Pays-de-la-Loire. Ils seront localement violents, s’accompagnant de chutes de grêle et de puissantes rafales de vent. En soirée, ils se dirigeront vers l’ouest des Hauts-de-France et de l’Île-de-France. 

Par conséquent, les températures baisseront dès mercredi. Les maximales ne dépasseront plus 20 à 23°C dans un large quart nord-ouest alors qu’elles atteindront encore ponctuellement les 30°C des Pyrénées aux frontières de l’est, avec des pointes à 32°C en vallée du Rhône et en Occitanie.

La baisse se poursuivra jeudi tout en progressant vers l’est qui perdra alors 6 à 8°C en 24 heures. Seules les régions méditerranéennes conserveront un temps chaud avec 30°C encore possibles alors qu’à l’opposé, il fera frais dans le nord-ouest et des Hauts-de-France à la région parisienne avec moins de 20°C l’après-midi. Le premier jour de l’été, vendredi, s’annonce également frais pour la saison.

Les prévisions pour l’été

L’été sera-t-il chaud ? Selon Météo France, une grande partie de l’Europe devrait connaître, cet été, des températures plus chaudes que la normale, conséquence de conditions anticycloniques durables.

Sur l’est du bassin méditerranéen, ce sont au contraire des conditions plus humides et plus fraîches que la normale qui sont privilégiées.

Des conditions anticycloniques devraient dominer la période sur l’Europe de l’Ouest, l’Europe Centrale et l’Europe du Nord, avec des températures supérieures aux normales, tandis que le temps pourrait être plus instable autour de la Méditerranée, notamment orientale, ce qui devrait y limiter la progression des températures.

Source/ CNEWS


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.