Cyril Lignac forcé de fermer son restaurant étoilé après 15 ans: il s’en prend au guide Michelin

Le célèbre chef a été forcé de prendre la douloureuse décision de fermer le Quinzième, son resto étoilé.

Dans une interview accordée au journal Le Monde, Cyril Lignac, d’habitude très discret dans la presse, se livre sur la douloureuse décision qu’il a prise : fermer son restaurant 1 étoile. Il a confié pourquoi il en est arrivé là et plusieurs raisons sont à épingler.

Tout d’abord, il y a les frais : « un personnel nombreux, des produits qui coûtent cher, et donc des menus très chers, ce qui n’est peut-être plus en phase avec la société d’aujourd’hui », a expliqué le chef avec beaucoup de lucidité. Il se rend compte que le public n’est pas à tout prix à la recherche d’étoiles pour pousser la porte d’un restaurant gastronomique. « Ces temps-ci, je vends plus de grands crus dans mes enseignes sans étoile qu’au Quinzième, je vois que certains restaurants trois étoiles ferment le midi… », ajoute-t-il.

« Je sais qu’on va dire que je suis aigri »

Et puis, il y a la pression de l’étoile au Guide Michelin, qu’il n’est d’ailleurs pas le premier à pointer du doigt.
« Je sais qu’on va dire que je suis aigri parce que je n’ai pas eu la deuxième étoile. Mais la vérité c’est que je n’ai plus envie d’être dans ce système de classement, je veux m’en libérer. Parce qu’à partir du moment où le Michelin te distingue, tu n’es plus chez toi : tu fais la cuisine pour les inspecteurs« , a encore déclaré Cyril Lignac.

D’après le chef, juré notamment du Meilleur Pâtissier, la pression imposée par le guide Michelin est trop forte. « Je trouve que leur système ne tourne pas rond. Aujourd’hui, on vit dans une période de transparence, et ils n’en ont pas. C’est quoi, les règles du jeu?? », demande-t-il dans les colonnes du Monde.


« J’ai vidé mon sac »

Il a donc dit ce qu’il pensait de ce « classement » au directeur du célèbre guide : « J’ai vu le directeur du guide Michelin France pour lui dire que je fermais Le Quinzième. J’ai vidé mon sac, ça m’a fait du bien. »

Mais sa réponse n’a pas vraiment convaincu Cyril Lignac. « Que voulez-vous que je réponde quand il me dit, par exemple : ’15 ans au Quinzième, vous sortez de l’adolescence, vous allez faire un restaurant d’adulte??’ J’ai 41 ans, et ça fait vingt ans que je fais ce métier?! », lance enfin le chef.

Pas de pression, pas de classement, pas de compétition… Et si c’était ça le secret ?

Source/ Rtl Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.