« Nettoyons nos dégâts »: la vidéo CHOC de Will Smith et ses enfants pour dénoncer la pollution des océans

© Instagram Will Smith

Le 8 juin, à l’occasion de la Journée mondiale de l’océan, Will Smith, sa fille Willow et son fils Jaden se sont mobilisés pour le tournage d’une vidéo choc sur la pollution des océans. La famille très soudée a décidé d’agir pour sensibiliser la population. 

« Nettoyons nos dégâts. Il est temps de changer radicalement pour sauver notre belle planète« , a écrit Will Smith sur Instagram. Sa vidéo, déjà visionnée plus de 5 millions de fois, a marqué les esprits. 

En avril, Bruno David, président du Muséum national d’histoire naturelle à Paris, avait accordé une interview à l’AFP…   « En tant que biologiste marin, j’ai eu la chance de plonger à 2.500 mètres de profondeur avec le Nautile de l’Ifremer. On descendait très au large d’une région relativement désertique du Pérou, au large de nulle part et là, j’ai découvert un seau en plastique ! J’ai encore l’image en tête… Ce n’est qu’une petite anecdote mais qui résume tout.

Outre les pollutions par les plastiques, nous pouvons décliner l’épuisement des ressources, l’épuisement des stocks de poissons, le remplacement des poissons par des méduses dans de nombreux endroits, le changement de Ph de l’océan et les problèmes liés à l’incorporation de CO2 dans l’océan. L’océan nous rend beaucoup de services écosystémiques, au-delà des ressources alimentaires, dans la régulation du climat, dans le piégeage du CO2 (la moitie de ce que la planète absorbe), où la production d’oxygène (plus de 50 % de l’oxygène de l’air que nous respirons provient du plancton marin). Or tout cela se modifie de manière très sensible.

L’océan participe également beaucoup à la formation des nuages dans le cycle de l’eau. Contrairement à ce qu’on pense, ces derniers ne sont pas composés de vapeur d’eau mais de gouttelettes d’eau. Or les micro-algues du plancton produisent un des éléments nécessaire à la formation de ces gouttelettes: le dimethyl sulfate. Si on altère ce petit plancton végétal peut-être que tout cela fonctionnera moins bien demain, modifiant notre climat global.« 


Source: RTL Info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.