Grève à l’usine Nutella : faut-il se préparer à une pénurie de la pâte à tartiner ?

L’usine Ferrero de Villers-Ecalles en Normandie, premier site de fabrication de pâte à tartiner Nutella à hauteur de 600.000 pots par jour (soit le quart de la production mondiale), est bloquée depuis une semaine. La question de la pénurie a été lancée. Le groupe Ferrero dément pour l’instant tout problème d’approvisionnement.

“La production de Kinder Bueno est arrêtée depuis mardi (passé, ndlr). Sur les quatre lignes dédiées à la fabrication de Nutella, seule une fonctionne encore à hauteur de 20% de sa capacité”, selon un syndicaliste cité lundi par l’AFP, selon lequel les matières premières commenceraient à manquer, aucun camion n’ayant accès au site depuis le début de la grève.

Les employés réclament une hausse générale annuelle des salaires de l’ordre de 4,5% ainsi que le versement d’une prime de pouvoir d’achat de 900 euros.

Sur décision de justice, des pénalités d’astreinte de 1.000 euros par heure et par personne bloquant l’accès au site sont entrées en vigueur lundi matin, sans que les grévistes ne libèrent le passage pour autant.

La direction reste ouverte au dialogue mais refuse de négocier tant que le blocage se poursuit.

Source: AFP


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.