Angleterre: le locataire d’un logement social hérite d’un domaine à 56 millions d’euros

En Angleterre, le destin d’un homme de 30 ans a basculé. Jordan Adlard Roger, c’est son nom, a récemment démangé d’un logement social vers un domaine estimé à 56 millions d’euros en Cornouailles.

Comment, vous demandez–vous certainement? C’est un test ADN qui a fait basculer les événements, raconte le quotidien The Guardian. Depuis ses 8 ans, Jordan Adlard Rogers est persuadé d’être le fils de Charles Rogers. Ce dernier est le fils d’un lieutenant de vaisseau de la Royal Navy. Toxicomane, il a passé les 40 dernières années de sa vie reclus dans le vaste domaine familial.   

Charles Rogers, père biologique de Jordan Adlard Rogers

Durant des années, Charles Rogers a refusé de se soumettre au test ADN souhaité par Jordan Adlard Rogers, travailleur social à l’époque et aujourd’hui âge de 31 ans. En vain.

En août 2018, Charles Rogers décède. Et le destin de Jordan Adlard Rogers bascule. La mort de l’homme permet au travailleur social de réaliser le test ADN tant souhaité. Résultat, il est bien le fils de Charles Rogers. Il apprend par la même occasion qu’il est son seul et unique héritier.

Jordan Adlard Rogers devient le propriétaire d’un domaine de 621 hectares. Estimation du bien: 56 millions d’euros. A cela s’ajoute, 59.000 euros annuels liés à la location de parcelles se trouvant sur son terrain. L’entretien du domaine est assuré par le National Trust, une association britannique qui s’occupe du maintien du patrimoine britannique.  

Source: RTL Info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.