Les koalas sont en train de s’éteindre

Les koalas sont « techniquement » déjà éteints avec à peine 80.000 spécimens vivant à l’état sauvage. Selon des militants écologistes, ils ne peuvent plus produire une nouvelle génération.

Le nombre de koala a tellement baissé en Australie que l’espèce est désormais « fonctionnellement éteinte », ont expliqué des militants pour la cause animale.

D’après l’Australian Koala Foundation, il ne resterait peut-être plus que 80.000 animaux dans la nature, ce qui signifie qu’il est peu probable qu’ils produisent une nouvelle génération.

« Fonctionnellement éteinte » désigne une population qui n’arrive plus à se renouveler, dont la reproduction se fait rare, et qui, même si elle se reproduit, souffre d’une consanguinité. Cela désigne également une espèce qui a tellement décliné qu’elle ne parvient plus à jouer un rôle dans l’écosystème, notamment celui des eucalyptus.

La fondation a expliqué que, depuis 2010, elle surveille près de 128 régions connues pour abriter des koalas, et qu’ils ont disparu dans 41 d’entre elles.

Difficile d’avoir un chiffre précis

Les chercheurs admettent que la tendance du koala à se déplacer le rend difficile à suivre, mais ils affirment néanmoins que les chiffres sont en forte baisse.

Entre 1890 et 1927, plus de 8 millions d’animaux ont été expédiés à Londres après avoir été abattus pour leur fourrure.

Des recherches menées en 2016 ont montré qu’il restait environ 330.000 animaux en Australie, mais les évaluations peuvent varier de 144.000 à 600.000. Il y a 200 ans, leur population atteignait les 10 millions.

Les principales menaces pesant sur les koalas sont la perte d’habitat et les vagues de chaleur causées par les changements climatiques, comme celle de l’année dernière qui a vu des milliers d’animaux mourir de déshydratation.

Depuis mai 2012, les koalas sont officiellement classés comme « vulnérables » dans le Queensland, la Nouvelle-Galles du Sud et le Territoire de la capitale australienne. Cela signifie que leurs populations sont en déclin rapide ou risquent d’entrer en déclin.

Bien que les animaux ne soient pas classés comme vulnérables à Victoria ou en Australie du Sud, on sait que les populations locales ont disparu.

« Après les élections de mai, je demanderai au nouveau Premier ministre de promulguer une loi sur la protection des koalas, qui est prête à être mise en œuvre depuis 2016 », a expliqué Deborah Tabart, présidente de la Fondation Koala. « Cette situation critique repose aujourd’hui sur ses épaules. »

Source /Métro


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.