Les trottinettes électriques bannies des trottoirs français

La circulation sur les trottoirs des trottinettes électriques, qui ont envahi les rues des grandes villes ces derniers mois, sera prochainement interdite en France et passible d’une amende de 135 euros, a annoncé le gouvernement.

Le développement « s’est fait de manière très rapide et de façon un peu anarchique », et « c’est devenu la loi de la jungle », a estimé la ministre française des Transports Elisabeth Borne dans un entretien au journal Le Parisien.

Pour que « les piétons n’aient plus à raser les murs », selon la ministre, une batterie de règles vont encadrer la circulation des « engins de déplacement personnel motorisé » (EDPM) comme les trottinettes électriques, monoroues, gyropodes ou hoverboards.

« A partir de la rentrée » de septembre, les usagers de ces véhicules alternatifs devront emprunter en ville les pistes cyclables ou la chaussée. Sur le trottoir, l’engin devra donc être conduit à la main sans utiliser le moteur.

Hors agglomération, la circulation des EDPM sera interdite sur la chaussée, et limitée aux voies vertes et aux pistes cyclables.

Il faudra un âge minimum de 8 ans pour avoir le droit de conduire un EDPM et le transport de passagers sera interdit, tout comme l’usage d’écouteurs. Les utilisateurs de moins de 12 ans devront par ailleurs porter un casque, comme pour le vélo.

Parmi les équipements obligatoires, les EDPM devront avoir des feux avant et arrière, des freins et un avertisseur sonore.

Source: Belga

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.